L’ALIMENTATION HIVERNALE : SÉPARER LE VRAI DU FAUX!

Durant l’hiver, avez-vous tendance à manger plus? Prenez-vous des suppléments de vitamine C pour « booster » votre système immunitaire? Ou encore, misez-vous sur les comprimés de vitamine D pour pallier au manque de soleil? Comme il existe plusieurs croyances entourant l’alimentation hivernale, je vous invite à séparer le vrai du faux grâce à cet article. Prêt, partez, attachez vos tuques!

VRAI OU FAUX?

 

  • Qui dit hiver, dit supplément en vitamine D

Tout d’abord, il faut savoir que la vitamine D nous provient de trois façons : de notre corps qui la fabrique quand notre peau est exposée au soleil, de notre alimentation et finalement, de la supplémentation. En hiver, en raison de notre position géographique et de nos gros vêtements chauds, nous sommes moins exposés au soleil. Résultat? Notre corps produit moins de vitamine D. Qui plus est, il est très difficile de combler nos besoins en vitamine D qu’avec les aliments. C’est alors que les suppléments de vitamine D viennent à notre rescousse durant les mois plus froids! Pour connaître la dose qu’il vous convient, je vous invite à en parler avec votre professionnel de la santé. Si vous désirez en connaître plus sur cette vitamine « soleil », j’ai écrit un article sur le sujet. Réponse : vrai.

 

  • Quand il fait froid, il faut manger plus

Voilà une croyance fort répandue! Cette idée viendrait du fait que notre corps aurait besoin d’un plus grand apport énergétique pour lutter contre le froid et maintenir sa température corporelle stable. Disons que cette « théorie » tiendrait la route si on vivait à l’extérieur en hiver, ou du moins, si on passait de nombreuses heures à grelotter dehors! Mais notre réalité est loin de ressembler à cela, dieu merci. Nous avons des maisons chauffées et nos vêtements sont adaptés aux températures très froides. Ainsi, nul besoin de manger plus en hiver! Réponse : faux.

 

  • En hiver, pas besoin de boire autant d’eau qu’en été

Bien qu’il fasse plus froid qu’en été, cela n’empêche pas notre corps de suer. Eh oui, même en ski ou en raquettes, on transpire! Au chaud comme au froid, notre corps perd des liquides via la transpiration, les selles et évidemment, l’urine. Ainsi, peu importe la saison, il est important de bien s’hydrater : environ 1,5 L pour les femmes et 2 L pour les hommes. Et plus vous transpirez, plus vous devez compenser pour ces pertes. L’eau demeure la boisson à privilégier puisqu’elle est sans calorie. Pour des choix réconfortants, quand il fait froid, pensez aux thés, aux tisanes et même au lait d’or. Réponse : faux.

 

  • En hiver, les suppléments de vitamine C sont efficaces pour renforcer le système immunitaire

Bien que la vitamine C joue un rôle dans la fonction immunitaire, avoir un apport au-delà de nos besoins n’apporte aucun effet bénéfique supplémentaire à notre système immunitaire[7]. Sachez également qu’il est super facile de combler ses besoins via une alimentation saine et variée. L’apport quotidien recommandé pour les femmes est de 75 mg de vitamine C, alors qu’il est de 90 mg pour les hommes. Il suffit de manger 1 poivron ou 2 petits kiwis pour combler plus de 100% de ses besoins! Facile, n’est-ce pas? Qui plus est, les surplus de vitamine C sont éliminés dans l’urine… Ne dépensez donc pas inutilement votre argent dans les suppléments de vitamine C. Réponse : faux.

 

  • Une bonne façon de se réchauffer, c’est de boire du vin chaud

Cette tradition de boire du vin chaud épicé dans les marchés de Noël, dans le but de se réchauffer, viendrait des pays germaniques. À court terme, le vin chaud apporte bel et bien une sensation de chaleur, surtout à nos extrémités, puisque l’alcool a pour effet de dilater nos vaisseaux sanguins. Résultat : le sang y circule plus facilement, et réchauffe au passage les tissus. Par contre, les effets de cette dilatation ne s’arrêtent pas là. Qui dit vaisseaux dilatés, dit aussi chaleur qui s’échappe plus facilement. Boire du vin chaud n’est donc pas une solution efficace pour se réchauffer à long terme. Il s’agit plutôt d’une façon savoureuse d’agrémenter nos promenades à l’extérieur! Réponse : faux mais…

 

  • En hiver, il est difficile d’acheter des fruits et légumes frais du Québec

Même en hiver, on peut se régaler de fruits et légumes FRAIS et LOCAUX! Saviez-vous que la liste ne se limite pas qu’à l’ail, à la pomme de terre et aux oignons? Il y a aussi la canneberge, le topinambour, la patate douce, les champignons, le chou, le céleri-rave, le panais, la courge, et j’en passe! Je vous invite à consulter le calendrier des disponibilités des fruits et légumes d’ici, et disponibles en hiver, développé par Équiterre. Réponse : faux.

 

  • Reine du temps des fêtes, la dinde est riche en fer

En fait, c’est la viande brune de la cuisse de la dinde qui est riche en fer mais aussi, en matières grasses. Celle-ci contient trois fois plus de fer et deux fois plus de gras que la viande blanche de la dinde. Mais ATTENTION! Même si la viande brune de la dinde est plus riche en matières grasses, elle demeure peu grasse comparativement aux autres viandes. Par exemple, à portion égale, elle contient presque deux fois moins de gras que le bœuf haché extra maigre. Ne vous privez donc pas d’en manger si c’est votre partie préférée de la dinde. Vivement la bonne dinde farcie de Noël!

 

Joyeux temps des fêtes à tous,

– Julie et Julia XO

 

Merci à Julia Cheikh-Bandar, étudiante en nutrition, pour sa précieuse collaboration à cet article.

Recevoir un extrait gratuit du ebook

Apprenez-en plus sur le tofu et recevez gratuitement 5 recettes originales et savoureuses.

Recevoir un extrait gratuit du ebook

Il suffit de me laisser votre courriel et je vous ferai découvrir cet aliment nutritif, caméléon et anti-gaspillage. Du coup, vous obtiendrez 3 délicieuses recettes!