LES MODES ET LES CONTRADICTIONS EN NUTRITION

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Les oeufs sont mauvais pour la santé… Non, ils sont bons! Buvez du vin… Non, c’est mauvais pour les triglycérides et la pression artérielle! Évitez le gras… Non, mangez seulement le bon! Ne grignotez pas entre les repas… Non, collationnez pour avoir de l’énergie. En matière de nutrition et d’alimentation, il est facile de s’y perdre. Mais pourquoi toutes ces contradictions et surtout, comment y voir plus clair ?

LA SCIENCE DE LA NUTRITION : EN CONSTANTE ÉVOLUTION

Au cours des 20 dernières années, la science de la nutrition a énormément évolué. Le raffinement des recherches scientifiques et le développement accéléré des technologies permettent d’identifier et de comprendre des phénomènes jusqu’alors inconnus ou obscurs. Par exemple, s’il fut un temps où on fuyait le cholestérol alimentaire comme de la peste, on sait aujourd’hui qu’il influence peu le cholestérol sanguin, mis à part pour les personnes souffrant d’hypercholestérolémie familiale. Un autre bel exemple est l’étude du microbiote (flore intestinale), surnommé le « deuxième cerveau ». On a découvert, il y a quelques années seulement, que celui-ci est propre à chaque personne, qu’il est directement influencé par ce que l’on mange et qu’il joue de nombreux rôles dans le maintien d’une bonne santé et dans l’apparition possible de plusieurs maladies (ex. obésité, Alzheimer, Parkinson). Et il en va de même pour une quantité infinie de sujets.

 

DES MESSAGES CONTRADICTOIRES

Comme la nutrition est complexe et que des études se font en continu, on a souvent l’impression que les résultats des recherches se contredisent. 

Le vin est bénéfique pour la santé du cœur … Le vin fait engraisser et augmente la pression artérielle.

Alors, on boit ou pas du vin? Comme je dis souvent, un aliment ou un nutriment n’est pas « bon » ou « mauvais » de manière égale pour tout le monde. Selon l’âge, les préférences alimentaires, l’état de santé et les antécédents médicaux, il y a une façon optimale de s’alimenter pour chaque individu. Par exemple, la personne diabétique surveillera de plus près sa consommation de glucides, alors que celle souffrant d’hypertension artérielle prêtera une plus grande attention à la teneur en sodium des aliments. Ainsi, il importe à chacun de personnaliser son alimentation. Par conséquent, à vous de voir si boire ou non de l’alcool, en quelle quantité et à quelle fréquence, est une stratégie gagnante pour VOTRE santé.

Le soya est une excellente protéine végétale complète, faible en gras … Le soya contient des OGM et cause des dérèglements hormonaux.

Alors, on mange ou pas du soya? Pour faire simple, si vous ne voulez pas encourager l’industrie des OGM, tournez-vous vers les produits de soya biologiques, ceux fabriqués à partir de « soya non génétiquement modifié » (référez-vous à la liste des ingrédients) ou encore, recherchez le logo « Projet sans OGM vérifié » sur l’emballage. Le soya, peu importe sa forme (tofu, fèves edamames, boisson, protéine végétale texturée), représente un excellent substitut à la viande. Et non, le soya n’affecte pas le taux de testostérone, la fertilité ni la libido des hommes. Et non, le soya n’augmente pas le risque d’avoir un cancer du sein, au contraire. Cela dit, pour le moment, il n’est pas recommandé de prendre des suppléments de soya (poudre, comprimés, gélules, etc.) si vous êtes atteintes d’un cancer du sein.

Le lait est un aliment nutritif, offrant 16 nutriments essentiels … Le lait, c’est juste bon pour les enfants.

Alors, on boit ou pas du lait? Le lait contient une foule de nutriments précieux comme des protéines, du calcium et des vitamines A et D. Or, même si le lait est un aliment nutritif, notre santé ne repose pas sur un seul aliment. Personne n’est obligé de boire du lait! L’important, c’est d’adopter une alimentation aussi saine et variée que possible. Il est donc temps d’arrêter de diaboliser le lait! Si vous aimez ça, buvez-en. Si vous n’en buvez pas, intégrez une boisson végétale enrichie à votre menu. C’est aussi simple que ça! Et NON, le lait de vache n’est pas juste bon pour les veaux et OUI, les humains de tous les âges peuvent en boire.

Manger six petits repas par jour est gagnant pour la santé … Manger entre les repas fait engraisser.

Alors, on mange ou pas entre les repas? Eh bien, ça dépend de vous! Alors que certaines personnes fonctionnent très bien qu’avec trois repas plus consistants, d’autres se sentent mieux lorsqu’elles mangent trois repas plus légers, complétés par des collations. Il y a même des personnes qui jeûnent une partie de la journée! Or, la fréquence à laquelle on mange est avant tout un choix personnel. Évidemment, pour certaines personnes comme les diabétiques, les gens souffrant d’hypoglycémie ou les athlètes, la prise de plusieurs petits repas par jour est nécessaire. Mais pour la plupart des gens, le plus important n’est pas le nombre ni la fréquence des repas, mais plutôt le respect de ses signaux corporels. En respectant votre faim et votre satiété, vous consommerez le nombre juste de calories pour satisfaire vos besoins aux différents moments de la journée.

Comme en témoignent les exemples ci-dessus, il existe une panoplie d’informations alimentaires divergentes. Ce fait n’est pas nouveau, mais avec le développement d’Internet qui permet au public et à l’industrie d’y avoir accès rapidement, la roue de la cacophonie s’est mise à tourner de plus en plus vite. Alors, comment s’y retrouver?

 

POUR MIEUX S’Y RETROUVER

De nos jours, nous sommes constamment inondés d’informations sur l’alimentation et la nutrition. Les magazines, la télé, la radio, les réseaux sociaux, les nutritionnistes, les pseudo-spécialistes de la nutrition, les médecins, les amis, la famille, le marketing alimentaire… Tous nous bombardent sans répit de nouvelles touchant la santé, les aliments et la nutrition. Qui et quoi croire? Là est la question. Ou plutôt, là est le défi. Un défi de taille puisque tout le monde se permet de commenter la nutrition, parce que la science de la nutrition ne cessera jamais d’évoluer et parce que chaque personne est unique. Je vous rappelle que, selon notre bagage génétique, nos antécédents médicaux, notre poids, notre condition de santé, notre activité physique, nos préférences alimentaires, etc., il importe à chacun de personnaliser son alimentation. Ce qui est bon pour une personne ne l’est pas nécessairement pour une autre.

Pour bien juger la qualité de l’information nutritionnelle et alimentaire qui vous entoure, je terminerais en vous donnant ces deux conseils:

 

  1. Faites preuve de bon sens. Titres accrocheurs, aliments aux nombreuses vertus, résultats rapides, témoignages… Méfiez-vous du sensationnalisme et de ce qui vous semble « trop beau pour être vrai ». En matière de santé et d’alimentation, rien n’est magique. À l’opposé, la diabolisation des aliments n’est pas mieux (ex. aliment poison, produit toxique). La santé ne repose pas uniquement sur ce qu’on mange et encore moins sur un seul aliment.

 

  1. Faites preuve de sens critique. Prenez le temps d’examiner d’où provient l’information avant de porter un jugement. Vérifiez qui est l’auteur de la nouvelle et quelle est sa formation. On ne demande pas à notre mécanicien des conseils en matière de décoration, alors pourquoi se fier à n’importe qui, n’importe quoi pour s’éduquer en matière de nutrition? Les diététistes/nutritionnistes sont les experts de l’alimentation et de la nutrition, grâce à un baccalauréat de près de 4 ans en nutrition humaine et 1400 heures de stage pratique. Nos messages sont peut-être moins spectaculaires et « sexy » que ceux d’autres sources, mais rappelez-vous qu’ils sont basés sur les connaissances actuelles de la science.

 

Les informations présentes dans cet article sont tirées de mon livre LA JUNGLE ALIMENTAIRE, COMMENT S’Y RETROUVER.

 

Recevoir un extrait gratuit du ebook

Apprenez-en plus sur le tofu et recevez gratuitement 3 recettes originales et savoureuses.

Le Bonheur est dans la PVT

Recevoir un extrait gratuit du ebook

Il suffit de me laisser votre courriel et je vous ferai découvrir cet aliment nutritif, caméléon et anti-gaspillage. Du coup, vous obtiendrez 3 délicieuses recettes!