nutritionniste

Maigrir avec l’Ozempic

Avec toute l’importance qu’accorde notre société à la minceur, il n’est pas surprenant de constater le succès des médicaments liés à la perte de poids comme l’Ozempic. Mais saviez-vous que ce médicament a été développé pour aider les diabétiques de type 2 et non pour favoriser la perte de poids? Voyons voir comment fonctionne l’Ozempic et pourquoi fait-il fureur comme traitement à l’obésité.

Solution pour perdre du poids

C’est quoi l’Ozempic?

Fabriqué par un laboratoire danois, l’Ozempic est un médicament injectable prescrit sur ordonnance pour les adultes atteints du diabète de type 2. Il a été développé pour améliorer les glycémies (taux de sucre dans le sang) et par conséquent, pour réduire les risques d’accidents cardiovasculaires (ex. crise cardiaque, AVC). Il s’agit d’une belle découverte et d’un gros avantage pour les diabétiques. Pourquoi? Parce que son action prolongée permet aux patients de se piquer qu’une seule fois par semaine et non à tous les jours. (1)(2) L’Ozempic a été autorisé au Canada en 2018 et est commercialisé par l’entreprise pharmaceutique Novo Nordisk Canada Inc. (3)

Comment fonctionne ce médicament?

Lorsqu’on souffre de diabète, il y a un dérèglement dans la sécrétion d’une hormone digestive nommée glucagon-like peptide-1 (GLP-1). Son rôle est de réguler le taux de sucre dans le sang. Or, l’Ozempic imite cette hormone déficiente. Concrètement, il stimule la libération d’insuline lorsque le taux de glucose dans le sang est élevé après un repas. (3) Mais voilà qui n’est pas tout! En travaillant sur le développement du médicament, on a réalisé que l’Ozempic agissait à d’autres niveaux. Par exemple, le médicament a la capacité de ralentir la vidange gastrique et d’influencer les centres de l’appétit au niveau du cerveau. (4)

L’effet coupe-faim

Ce que les chercheurs connaissent à ce jour, c’est que l’ingrédient actif de l’Ozempic (sémaglutide), qui se rend au centre de contrôle de l’appétit, déclenche la sensation de satiété que nous ressentons après avoir mangé. (4) Aussi, en ralentissant la vidange de l’estomac, l’Ozempic contribue à une sensation de satiété prolongée. (5) En d’autres mots, l’Ozempic coupe la faim, ce qui entraîne une diminution des apports énergétiques. C’est ce qui explique pourquoi les gens perdent du poids avec la prise de ce médicament.

Selon une étude publiée en 2021 dans le New England Journal of Medicine, la perte de poids moyenne pour un adulte sans diabète est d’environ 15% sur une période d’un peu plus qu’un an. (3)(6) Ainsi, une personne qui pèse 215 lb avant le traitement pourrait s’attendre à perdre une trentaine de livres.  

Prescrire l’Ozempic

Même si l’Ozempic n’a pas été développé pour traiter l’obésité, les médecins peuvent le prescrire pour cette raison. En effet, il arrive parfois que les médicaments soient utilisés pour bénéficier de leurs effets secondaires souhaitables dans le traitement d’autres affections. Par exemple, la Mirtazapine (Remeron) prescrit comme antidépresseur est parfois utilisée à des doses plus faibles pour traiter l’insomnie en raison de son effet sédatif. De la même façon, l’Ozempic peut être prescrit à des fins de perte de poids pour des patients en situation d’obésité (IMC supérieur à 30) pour qui les méthodes conventionnelles de gestion de poids n’ont pas donné les effets voulus.(7)

Mais attention : l’Ozempic n’a rien de magique! Pour avoir l’effet escompté, il faut prendre le médicament en complément avec un régime alimentaire sain et une pratique régulière d’activité physique. (2) De plus, la prise de l’Ozempic peut apporter des effets secondaires importants comme des nausées, des vomissements, des diarrhées, des douleurs abdominales ou de la constipation. (1) À noter que l’Ozempic n’est pas remboursé par la RAMQ lorsqu’il est prescrit pour la perte de poids. Il peut coûter jusqu’à 400$ par mois, ce qui en fait un traitement très coûteux. 

Que faut-il retenir?

L’Ozempic semble un médicament efficace pour perdre du poids de par son effet coupe-faim. Cela le rend donc prometteur comme outil dans le traitement de l’obésité réfractaire aux méthodes conventionnelles. L’Ozempic n’est cependant pas une solution éternelle puisque le poids a tendance à être repris avec l’arrêt du médicament. (8) Il est donc important d’instaurer et de maintenir des saines habitudes de vie, incluant une alimentation équilibrée, pour optimiser les effets de la médication.

Mon avis personnel

Maintenant, comme professionnelle de la santé, je dois admettre que je suis partagée. D’un côté, je suis ravie de savoir qu’un médicament puisse aider toutes ces personnes obèses qui souffrent sur les plans mental et physique. Mais d’un autre côté, je me demande comment ces personnes obèses se sentiraient si nous ne vivions pas dans une société aussi grossophobe. Je pense que si on changeait notre regard sur les standards de beauté, sans négliger l’importance d’avoir de saines habitudes de vie, la situation serait bien différente pour plusieurs personnes en surpoids.

La minceur, ce n’est pas un gage de santé tout comme un surplus de poids n’est pas automatiquement synonyme d’une mauvaise santé. Il y aurait certainement beaucoup moins de souffrance mentale et de mauvaise estime de soi si collectivement, nous misions moins sur le physique des gens. Enfin, j’espère que la prescription de ce médicament restera toujours bien encadrée.

Références 

Merci à Alexia Roy, étudiante en nutrition, pour sa contribution à cette chronique.


(1) Novo Nordisk. (2023, septembre). What Is Ozempic® (semaglutide) Injection? Ozempic. https://www.ozempic.com/why-ozempic/what-is-ozempic.html

(2) Annexe 1 : Résumé des caractéristiques du produit. (s.d.) European Commission. https://ec.europa.eu/health/documents/community-register/2020/20200930149037/anx_149037_fr.pdf

(3) Niosi, L. (2024, 4 avril). Ozempic : la solution miracle pour perdre du poids? Québec Science. https://www.quebecscience.qc.ca/sante/ozempic-solution-miracle-perdre-poids/

(4) Gagné, L. (2024, 29 avril). La contribution de l’Ozempic à la perte de poids enfin démystifiée? Radio-Canada. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/2068787/perte-poids-ozempic-etude-ulaval

(5) Testachats santé. (2024, 28 février). Tout savoir sur le médicament Ozempic et l’amaigrissement avec du sémaglutidehttps://www.test-achats.be/sante/maladies-et-medicaments/medicaments/news/ozempic

(6) Wilding, J.P.H, Batterham, R.L., Calanna, S., Davies, M., Van Gaal, L.F., Lingvay, I., McGowan, Rosenstock, J., Tran, M.T.D., Wadden, T.A., Wharton, S., Yokote, K., Zeuthen, N., Kushner, R.F. (2021, 10 février). Once-Weekly Semaglutide in Adults with Overweight or Obesity. New England Journal of Medecine. https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2032183

(7) Ozempic, une pilule pour maigrir ? (2024, 21 février). Agence Science-Presse. https://www.sciencepresse.qc.ca/vote-pour-science/2024/02/21/ozempic-pilule-pour-maigrir#:~:text=Il%20stimule%20la%20s%C3%A9cr%C3%A9tion%20d,de%2030%20(ob%C3%A9sit%C3%A9%20mod%C3%A9r%C3%A9e)

(8) Wilding, J.P.H, Batterham, R.L., Davies, M., Van Gaal, L.F., Kandler, K., Konakli, K., Lingvay, I., McGowan, B.M., Oral, T.K., Rosenstock, J., Wadden, T.A., Wharton, S., Yokote, K., Kushner, R.F. (2022, 19 mai). Weight regain and cardiometabolic effects after withdrawal of semaglutide: The STEP 1 trial extension. Diabetes, Obesity and Metabolism. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35441470/

Dernières chroniques

envie de péter le feu?

Découvrez comment améliorer votre vitalité quotidienne grâce à ma formation en ligne PÉTER LE FEU : Stratégies alimentaires pour maximiser votre énergie.