QUAND LA BOÎTE À LUNCH FAIT PEUR À LA NUTRITIONNISTE!

Ma belle Charlotte commence la maternelle cette année. Au-delà d’être triste de la voir grandir si vite, je suis découragée à l’idée de préparer sa boîte à lunch, jour après jour. Oui, même moi, qui adore cuisiner, je redoute ces soirées ou ces matins où je devrai me casser la tête pour préparer des lunchs appétissants, nutritifs et qui feront plaisir à ma fille. Je me suis donc dit qu’il fallait un peu de planification et quelques stratégies futées pour rendre cette nouvelle « tâche » plus agréable. 

1. Service traiteur, je profiterai. Quand j’ai su qu’il y avait un service traiteur à l’école, je me suis tout de suite dit que j’allais en profiter de temps en temps. Une belle façon pour moi de prendre congé de préparation et pour Charlotte, de découvrir de nouvelles recettes.

2. Soupers, je bonifierai. À notre école, il n’y a pas de micro-ondes. J’ai donc acheté un super thermos dans le but d’offrir à Charlotte des repas chauds. Ainsi, au moment de cuisiner les soupers, j’en ferai un peu plus en prévision du lunch du lendemain. Quand je serai à court d’idées, j’opterai pour la simplicité. Par exemple, je bonifierai une soupe aux légumes du commerce avec des pois-chiches ou des édamames cuits pour en faire une soupe-repas express. Complétée avec des craquelins nourrissants et du fromage, ma cocotte sera bien heureuse!

3. Crudités, je préparerai. Bâtonnets de carotte et de navet, lanières de poivrons, fleurons de brocoli ou de chou-fleur, je vais tenter d’en préparer régulièrement à l’avance. Ainsi, ils seront vite ajoutés aux lunchs! Si votre enfant boude les légumes, n’hésitez pas à leur offrir une trempette. Qu’elle soit maison ou du commerce, si la trempette permet à votre enfant de manger plus de légumes, go!

4. Muffins, barres tendres et boules d’énergie, je congèlerai. Une ou deux fois par mois, j’en ferai des provisions, que je congèlerai en portions individuelles. Pas question d’acheter ceux et celles du commerce qui, à mes yeux et à mon goût, ne sont pas intéressantes. Comme les noix sont interdites à l’école, je miserai sur les graines de citrouille, de chanvre et de chia pour bonifier leur valeur nutritive. Je penserai aussi à préparer mes propres mélanges du randonneur en combinant des fèves de soya grillées (généralement permises) avec les fruits séchés préférés de ma fille (canneberges, mangue, dattes) et de la noix de coco grillée, qu’elle adore.

5. Lunchs déconstruits, j’offrirai sans culpabilité. Un bon lunch n’a pas besoin d’être compliqué à préparer. Du saumon fumé, des cubes de fromage, des bâtonnets de carotte et de concombre, et des biscottes feront sans aucun doute le bonheur de ma Charlotte. Deux œufs à la coque, un pain nutritif, du poivron, des raisins et un yogourt, pour une autre idée de lunch express. Parfois, la simplicité a meilleur goût!

C’est fou! Juste le fait de rédiger cet article a diminué mon stress face à la préparation des boîtes à lunch. Comme quoi, la planification et quelques bonnes idées sont efficaces. Bonne rentrée à tous.