50 ASTUCES POUR RÉDUIRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Saviez-vous qu’une famille moyenne gaspille environ 140 kilogrammes de nourriture par année et que, si le gaspillage alimentaire était un pays, ce serait le troisième pays le plus polluant? Depuis quelques années, le gaspillage alimentaire est un sujet chaud dont tout le monde parle. Son impact sur l’environnement et nos portefeuilles n’est pas sans conséquence. Voilà pourquoi ma stagiaire Jessie et moi avons eu l’idée de rassembler nos 50 meilleures astuces pour que, tous ensemble, nous puissions avoir un impact réel dans la lutte contre le gaspillage alimentaire.

 

À LA MAISON

Notre allié : la planification!

  1. Planifiez votre menu de la semaine en fonction des aliments restants dans votre cuisine.
  2. Dressez une liste d’épicerie et suivez-la le plus possible pour éviter les achats impulsifs et non essentiels. Vous n’êtes pas du type liste? Prenez en photo le contenu de votre frigo et de votre garde-manger avant de quitter pour le supermarché.
  3. Adaptez vos recettes selon les aliments que vous avez sous la main. Par exemple, si une recette demande du chou-fleur, et que vous avez du brocoli, voyez si vous pouvez le remplacer par ce dernier.

 

Pour le frigo

  1. Vérifiez que la température de votre frigo se situe entre 0 et 4 °C et votre congélateur à – 18 °C afin d’assurer une durée de conservation optimale de vos aliments.
  2. Appliquez la philosophie du premier arrivé, premier servi! Ainsi, mettez bien à la vue les aliments à consommer en premier dans votre frigo, congélo et garde-manger.
  3. Identifiez les dates d’ouverture : il est ouvert depuis quand ce pot de sauce à spaghetti? Pour ne plus douter, notez les dates sur tous les contenants que vous ouvrez ainsi que sur les plats à congeler.
  4. Conservez vos fruits climactériques (ex. avocats, tomates, bananes, pommes, prunes, poires, cantaloups) au réfrigérateur lorsqu’ils sont à maturité. Sinon, ils risquent de devenir rapidement trop mûrs/mous si vous les conservez sur le comptoir.
  5. Maximisez la durée de conservation de vos fines herbes en les déposant dans un verre rempli d’eau ou emballé dans un linge humide.

 

Pour le congélo

  1. Pour congeler comme un pro, utilisez des sacs à congélation au lieu des contenants, et retirez le maximum d’oxygène (ex. en pressant, en utilisant une paille). Cela permet de limiter l’oxydation et les brûlures de congélation qui pourraient affecter le goût et la texture des aliments. Ps. Prenez soin de réutiliser vos sacs à congélation autant de fois que possible.
  2. Congelez le plus rapidement possible : plus l’aliment refroidit rapidement, moins il y aura formation de gros cristaux. Pour ce faire, répartissez la nourriture, qui vient tout juste de finir sa cuisson, dans les plus petits contenants ou sacs possibles, et placez-les directement au congélateur.
  3. Des bananes trop mûres? Allez hop au congélo! Elles seront parfaites pour cuisiner des crêpes, muffins, nice cream ou pain aux bananes.
  4. Congelez les restes de fines herbes et les retailles de légumes (ex. pieds de brocolis et de chou-fleur, feuilles de céleri, pelures de carottes) afin de confectionner de savoureux bouillons maison.
  5. Vous est-il déjà arrivé de cuisiner une recette avec des noix ou des graines rancies? Pour éviter que ça arrive, conservez-les au congélateur.
  6. Congelez les surplus de repas, aussi petits soient-ils, en portions individuelles en prévision des lunchs des enfants.
  7. Un restant de légumineuses en conserve? Pas de souci, ça se congèle!
  8. Hachez vos restes de fines herbes fraîches, puis déposez-les dans des cubes de glaçons recouverts d’huile d’olive. Parfaits pour aromatiser les sauces, soupes et mijotés!
  9. Effectuez l’inventaire de votre congélateur une fois par mois pour éviter d’oublier des aliments. À nouveau, mettez sur le dessus ou bien à la vue les aliments à consommer en premier.

 

Pour une deuxième vie

  1. Besoin de revigorer des légumes mous (ex. laitue, carotte, brocoli) ou des herbes fraîches fanées? Plongez-les dans de l’eau glacée pendant 5 à 10 minutes afin qu’ils retrouvent leur force.
  2. Donnez une seconde vie aux pelures de pommes de terre et de betteraves. Faites-en de délicieuses croustilles maison!
  3. Préparez des croûtons maison avec vos morceaux de pain durcis.
  4. Vos muffins, galettes ou gâteaux commencent à être secs? Qu’à cela ne tienne! Accompagnez-les de yogourt, de fruits et d’un filet de sirop d’érable ou transformez-les en pain perdu.
  5. Vos légumes commencent à ramollir? Oubliez les crudités! Optez pour un délicieux potage, une omelette ou un gratin de légumes.
  6. Vos fruits sont mous? Préparez une compote, une confiture, un smoothie, des muffins, une croustade ou des glaçons fruités pour aromatiser votre eau.
  7. Retirez immédiatement tout fruit ou tout légume moisi (matière blanche, voire gluante) du réfrigérateur et nettoyez ceux qui étaient en contact avec ce dernier pour éviter qu’ils ne pourrissent eux aussi.
  8. Demandez-vous si vous pouvez récupérer les fanes et les feuilles de vos légumes. Par exemple, les feuilles de carottes, de radis et de betteraves s’intègrent bien aux omelettes tandis que les feuilles de céleri parfument à merveille les salades, les smoothies et la sauce à spaghetti.
  9. Les enfants n’ont pas mangé tout le contenu de leur boîte à lunch? Pas question de gaspiller! Les crudités et les fruits peuvent servir de collations au retour de l’école ou être resservis le lendemain. Si le yogourt est encore froid, il fera un excellent dessert pour le souper.

 

Avant de débuter le weekend

  1. Le vendredi soir, optez pour un souper TOUSKI. Rapatriez les restants (ex. bout de fromage, herbes fraîches, légumes solitaires) et concoctez une omelette, un potage express, des pâtes aux légumes gratinées, etc.
  2. Lors de la préparation du souper le vendredi, profitez-en pour ranger votre réfrigérateur et pour repositionner certains aliments cachés pour éviter de les oublier.

 

Pour les écolos jusqu’au bout

  1. Ne jetez pas le marc de votre café! Il s’agit d’un excellent exfoliant et d’un éliminateur d’odeur. À placer dans le frigo ou les placards pour absorber les mauvaises odeurs.
  2. Arrosez et du coup, fertilisez vos plantes d’intérieur ou d’extérieur avec l’eau de cuisson refroidie de vos œufs.
  3. Réutilisez l’eau de cuisson de vos pâtes alimentaires pour faire des soupes et potages, une pâte à pizza ou du pain.
  4. Utilisez vos pelures d’agrumes sous forme de zeste pour rehausser les saveurs (ex. riz, muffins, yogourt nature) ou pour fabriquer des produits ménagers maison (ex. : vinaigre à l’orange).
  5. Munissez-vous d’un bon couteau économe. C’est l’outil de cuisine de prédilection pour peler les aliments et conserver un maximum de chair.

 

À L’ÉPICERIE

  1. Avant de mettre un produit dans votre panier, vérifiez la date de péremption. À ce sujet, je vous recommande de consulter l’outil « Meilleur avant, bon après? » conçu par le MAPAQ afin de vous fournir les informations justes sur la mention « meilleure avant ». À la lecture de cet outil, vous remarquerez que certains aliments peuvent être consommés même si cette date est dépassée.
  2. La section des produits imparfaits ou sur le point d’arriver à échéance est idéale pour économiser tout en contribuant à réduire le gaspillage alimentaire. Toutefois, assurez-vous de pouvoir consommer le produit dans les délais proposés.
  3. Achetez la pâte de tomate en tube. Une fois la quantité souhaitée prise, remettez le tube au frigo! Exit les pertes.
  4. Achetez vos fruits et légumes à des stades de maturité différents afin qu’ils ne mûrissent pas tous en même temps.
  5. Ne laissez pas les rabais vous charmer à tout coup! Si ces aliments finissent à la poubelle, vous n’aurez rien économisé.
  6. Avant d’acheter un condiment ou une épice peu commune demandée pour une recette bien précise, vérifiez si vous ne pourriez pas le/la remplacer par quelque chose d’autre que vous avez déjà sous la main.
  7. Priorisez le vrac. Cela vous permet de sélectionner la quantité juste selon vos besoins et du coup, d’éviter de gaspiller les surplus.
  8. Vous habitez seul et vous aimeriez profiter des rabais liés aux gros formats sans gaspiller? Faites des achats groupés avec des amis ou des voisins.

 

AU RETOUR DU SUPERMARCHÉ

  1. Au retour de l’épicerie, coupez à l’avance des crudités et conservez-les dans un contenant approprié tel que l’Intelli-frais de Tupperware ou le contenant de conservation de Ricardo. Lorsque les aliments sont déjà prêts, c’est plus facile de les consommer et d’éviter de les gaspiller.
  2. Vous vous êtes emballés devant un article en spécial et vous en avez trop? Offrez-en à votre voisinage ou pourquoi pas à des banques alimentaires.
  3. Lisez l’étiquette du fabricant. Très souvent, des conseils sur l’entreposage s’y retrouvent pour maximiser la conservation. D’ailleurs, saviez-vous que la sauce soya se conserve au frigo une fois le pot ouvert?

 

À LA RESCOUSSE DES CITROUILLES D’HALLOWEEN

  1. Achetez la bonne quantité de citrouille! Soit celle que vous êtes capable de manger ou de cuisiner et qui n’ira pas à la poubelle.
  2. Vous faites des lanternes avec vos citrouilles? Attendez le plus longtemps possible, idéalement la vieille, avant de percer vos citrouilles. Ainsi, la chair sera encore bonne à cuisiner au lendemain de la fête.
  3. Décorez vos citrouilles, sans les percer. Utilisez des autocollants ou de l’adhésif réutilisable (ex, gommette) pour coller des yeux, un nez et une bouche. Vous pouvez même lui ajouter une perruque et un chapeau! Avec cette technique, la chair reste intacte, ce qui vous permet de la cuisiner quand vous voulez. Faites attention avec la peinture et le vernis qui peuvent pénétrer dans la chair et nous empêcher de la consommer.
  4. Vous connaissez les mignonnes Pokemon et Jack-be-little? Aussi jolies soient-elles, elles sont aussi comestibles. Ne les jetez donc pas! Ma citrouille bien aimée vous propose d’ailleurs cette sublime soupe à l’oignon.
  5. Récoltez les graines de citrouille et faites-en des grignotines. Parfaites pour les collations dans la boîte à lunch des enfants.
  6. Les graines et la chair râpée de la citrouille se congèlent de 6 mois à 1 an. Faites-en de belles réserves afin de pouvoir étirer le plaisir de manger de la citrouille tout au long de l’année.

 

 

Lutter contre le gaspillage alimentaire, c’est comme un marathon! On ne le surmonte pas du jour au lendemain, sans préparation ni entraînement. Jessie et moi espérons donc que cet éventail de trucs sera vous inspirer et vous sensibiliser aux nombreux petits gestes que vous pouvez poser au quotidien pour limiter les pertes de nourriture. Et surtout, allez-y à votre rythme! Mieux vaut opter pour quelques changements durables plutôt que de grands changements temporaires. Peace!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recevoir un extrait gratuit du ebook

Apprenez-en plus sur le tofu et recevez gratuitement 3 recettes originales et savoureuses.

Le Bonheur est dans la PVT

Recevoir un extrait gratuit du ebook

Il suffit de me laisser votre courriel et je vous ferai découvrir cet aliment nutritif, caméléon et anti-gaspillage. Du coup, vous obtiendrez 3 délicieuses recettes!