Cuisinons en famille!

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Cuisiner avec nos enfants, un cadeau qui vaut cher!

Je crois fortement aux nombreux bienfaits d’impliquer nos enfants dans la préparation des repas, ce qui signifie de les faire participer à la planification, aux achats et à la réalisation des recettes. Au-delà de passer du temps avec nos petits chefs en devenir, cuisiner en famille contribue à piquer leur curiosité envers les aliments et à leur transmettre des compétences culinaires. Mais ce n’est pas tout! Cuisiner en famille permet aussi aux enfants de développer leur sens de l’organisation, leur motricité fine, leur vocabulaire et leur estime de soi. Les enfants sont si fiers de leur création lorsqu’ils mettent la main à la pâte. Et en plus, quand les enfants sont actifs en cuisine, ils se familiarisent plus facilement avec les aliments qui sont nouveaux pour eux et sont plus ouverts à goûter et à essayer. Parfait pour déjouer les caprices alimentaires!

Il n’est jamais trop tôt…ni trop tard!

Il n’est jamais trop tôt pour impliquer les enfants dans la cuisine. Même dans leurs chaises hautes, ils peuvent toucher et sentir les aliments que vous cuisinez.

Pour que cuisiner en famille rime avec plaisir, adaptez les responsabilités en fonction de l’âge des enfants. Voici donc quelques idées de tâches à réaliser selon les différents groupes d’âge:

Pour le petit-déjeuner

  • 2-3 ans: À cet âge, vos enfants sont en mesure de mettre la table, de démarrer la machine à café, de mettre les rôties dans le grille-pain, de verser les fruits dans le mélangeur pour la confection de smoothies, de brasser le mélange à crêpes, etc. L’idée, c’est de les impliquer!
  • 4-5 ans : Laissez vos enfants casser et battre les œufs, verser le jus et le lait dans des verres (avec supervision), assembler un parfait (étagés de yogourt, fruits et muesli), verser leurs céréales dans leur bol ainsi que le lait, tartiner leurs rôties, etc.
  • 6-7 ans : Lorsqu’ils atteignent cette tranche d’âge, les enfants sont assez dégourdis pour manipuler plusieurs accessoires de cuisine et exécuter en grande partie, avec votre aide, des recettes simples comme des omelettes et des muffins.
  • 8 ans et plus : Comblez leur désir d’autonomie en leur cédant plus de responsabilités. Ainsi, laissez-les réaliser une recette simple en entier, sous votre supervision.
Pour le dîner et le souper
  • 2 à 3 ans : Avec votre aide, il peut laver les légumes, déchiqueter la laitue, brasser la salade, déposer les aliments dans la poêle, garnir une pizza de fromage râpé, etc.
  • 4 à 5 ans : À cet âge, la motricité fine des enfants est plus développée. Par conséquent, ils sont en mesure de façonner des boulettes, galettes, biscuits, etc. Ils peuvent mesurer des ingrédients, brasser les préparations, assembler sandwiches et pizzas, etc.
  • 6 à 7 ans : Vos enfants sont en mesure d’apprendre à manipuler les petits instruments de cuisine comme la râpe, l’ouvre-boîte, le four à micro-ondes et le robot culinaire. À nouveau, pour éviter les accidents, faites d’abord une démonstration puis laissez ensuite votre enfant essayer. Aussi, ils aimeront participer à la présentation des plats comme décorer un gâteau et assembler des plateaux de légumes et de viandes à servir avec une fondue (tellement l’fun pour la relâche!). 
  • 8 ans et plus : Leur âge plus avancé leur permet l’utilisation de la cuisinière, sous supervision. Leurs habiletés à lire et à comprendre l’information leur permet de prendre en charge les recettes simples. Demandez-leur d’être le chef de la cuisine… et vous le sous-chef! Ainsi, c’est à votre enfant de vous déléguer les tâches. Plaisir assuré!

Apprendre à lâcher prise

Pour avoir du plaisir à cuisiner en famille, il faut vraiment apprendre à lâcher prise! « Oui », c’est plus long, « oui » le plancher risque d’être plus sale, « oui » la recette ne sera peut-être pas parfaite… L’important, c’est de se rappeler qu’on outille nos enfants pour la vie et surtout, qu’on passe d’agréables moments avec eux. Pour s’habituer à cuisiner avec nos enfants, on commence avec des recettes simples, connues et appréciées de la famille. Et quand on a développé une certaine complicité parent-enfant, que les p’tits cuistots sont plus habiles, on les invite à nous donner un coup de main plus souvent les soirs de semaine. Car nul besoin de les impliquer à tous les jours!!! Vous pouvez commencer par le petit déjeuner du weekend. Et avec l’expérience, on augmente la fréquence.

Recettes à essayer avec vos petits cuistos

Le Bonheur est dans la PVT

Recevoir un extrait gratuit du ebook

Il suffit de me laisser votre courriel et je vous ferai découvrir cet aliment nutritif, caméléon et anti-gaspillage. Du coup, vous obtiendrez 3 délicieuses recettes!